Les règles du taekwondo

Ayant officiellement vu le jour en 1955, le Teakwondo est un art martial d’origine sud-coréenne. Régi par la Fédération Mondiale de Teakwondo (FMT) il a été introduit aux Jeux Olympiques depuis l’an 2000. C’est un sport de combat basé principalement sur l’usage des coups de pieds. Il compte aujourd’hui plus de 80 millions de pratiquants à travers le monde.

Les règles proprement dites

Le taekwondo est un sport qui combine souplesse, force physique et endurance. Cet art martial qui permet comme le yoga, la maîtrise de soi et la solidification de l’esprit. Cependant, en tant que sport de compétition, il est soumis au respect de certaines règles parmi lesquelles on peut retenir :

Par rapport à l’équipement

Le port du dobok (tenue de combat blanche sur un pantalon de même couleur) avec une ceinture à nœud plat dont la couleur varie selon le grade du taekwondoïste.

  • Le port d’un casque en PVC pour protéger des coups violents qui pourraient survenir accidentellement lors d’un combat.
  • L’usage d’un protège-dent
  • Le port d’un plastron
  • L’utilisation d’un protège avant-bras et d’un protège-tibia
  • Le port d’une coquille génitale et de gants
  • L’usage de protège-pieds en cas de compétition avec participation de benjamins, cadets et vétérans organisée en France.

Par rapport aux attaques et coups portés

  • Les coups de pieds portés dans leur ensemble doivent se situer au-dessus de la ceinture et doivent être infligés en restant debout.
  • Les coups de pieds infligés au niveau du casque mais aussi du plastron sont acceptés.
  • Les coups de poing faisant appel à l’usage du médius du poing bien refermé ainsi qu’à celui de l’avant de l’index sont également autorisés.

Quant aux coups de pieds à la tête, ils valent 3 ou 4 points selon leur type ; et 2 ou 3 points s’ils sont portés au plastron dans les mêmes conditions.